fbpx

Habiter Hochelaga-Maisonneuve, un défi pour les familles

De plus en plus de familles montréalaises choisissent de s’établir en banlieue. L’an dernier, la ville de Montréal a enregistré son pire bilan depuis 10 ans. 24 000 personnes ont quitté l’île selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).  Le fait que ce soit surtout les 0-14 ans qui quittent indique que les familles avec enfants demeurent plus nombreuses à tourner le dos à Montréal. Hochelaga-Maisonneuve n’est pas en reste. Le quartier a perdu un peu plus de 14 % de ses familles depuis 2001.

Trop cher les logements ?

Le prix des habitations demeure l’un des facteurs les plus importants dans le choix de la résidence des familles. Or, le prix mensuel moyen des logements est passé de 568 $ à 842 $ en 15 ans dans la région métropolitaine. Dans Hochelaga-Maisonneuve, on note une hausse similaire. Le prix des logements a augmenté d’environ 5 % par année depuis 2006. C’est beaucoup plus que le 2 % normalement prescrit par la régie du logement.

« Une habitation de qualité à prix abordable constitue un élément déterminant pour la santé, la qualité de vie et la condition économique des tout-petits et de leurs familles » selon Jean-Pierre Racette, directeur général de la Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM). Certaines familles n’ont tout simplement pas les moyens d’absorber la hausse des loyers et doivent faire des concessions.

De l’espace s’il vous plait!

Les logements de 5 pièces et plus ne représentent que 33% du parc immobilier du quartier. Il est donc plus difficile de trouver des appartements qui conviennent aux familles. Dans la région métropolitaine, l’offre est beaucoup plus généreuse. Et dans les banlieues, ce n’est tout simplement pas comparable à ce qu’on trouve à Montréal ! Pas étonnant que de plus en plus de familles quittent la ville.

La superficie habitable est l’un des critères les plus importants dans le choix d’une résidence pour les familles selon une enquête de la Société d’habitation du Québec réalisé en 2015. Or, dans les nouveaux développements de condos à Montréal, il existe peu d’unités comprenant plus de deux chambres à coucher et très peu de nouveaux logements locatifs se construisent.

À la recherche d’un milieu de vie

Trouver des logements abordables et spacieux ne constitue pas le seul facteur de rétention des familles sur l’île de Montréal. Les parcs, les écoles, les commerces de proximité, la sécurité des rues et des pistes cyclables ou les espaces verts influencent également la qualité de vie des familles. 

Au printemps 2018, 200 portes HM et son comité de parents ont sondé les enfants du quartier pour savoir ce qu’ils appréciaient d'Hochelaga-Maisonneuve.  Ils ont répondu qu’ils aimaient les parcs, ainsi que les piscines extérieures et les activités qui y sont disponibles. Les organismes famille et l'esprit de communauté sont aussi des éléments que les jeunes aiment du quartier. Au niveau social, les élèves aiment bien leurs voisins, qu'ils trouvent gentils et originaux. Les commerces, restos et le côté festif de la rue Ontario leur plaisent beaucoup et ils apprécient leurs deux bibliothèques de quartier. Finalement, il ne faut pas oublier leurs amis comme facteur de leur amour pour Hochelaga-Maisonneuve !

Des solutions pour retenir les familles

Pour contrer ce phénomène, la ville de Montréal a mis en place un Nouveau programme de subvention pour l'acquisition d'une propriété, beaucoup plus généreux que le précédent, qui permettra, selon ses prévisions, d'aider plus de 3500 ménages par année. Aussi, la mairesse de Montréal a récemment annoncé que la ville obligera les promoteurs à faire du logement social, abordable et familial en 2021. S’ajoute à cela plusieurs initiatives de l’arrondissement pour sécuriser les corridors scolaires, favoriser l’émergence de ruelles vertes et promouvoir le quartier comme un milieu de vie sécuritaire, accueillant et inclusif ! Finalement, le retour de l'école Baril, en septembre 2017 et de l'école St-Nom-de-Jésus à la rentrée aura certainement un impact positif sur le choix du quartier pour les familles.

Espérons que celles qui souhaitent demeurer en ville, et plus spécifiquement dans Hochelaga-Maisonneuve, pourront y arriver grâce à toutes ces mesures !

Nous joindre
La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
1691, boul Pie IX, local 406
Montréal, Qc
Tél : 514 523-5395 p.205/206
www.ltqhm.org

Crédit photo : Mélanie Dusseault photographe / LTQHM